Pierre Saint-André

Pierre Saint André est diplômé de la promotion 2003.  Il est aujourd’hui chef de projet dans le développement de fictions chez CANAL +.

pHOTO ID 2

Qu’avez-vous fait avant le MS ?

Je suis passé par une Ecole d’Ingénieur (Les Mines de Nancy) et j’ai fait un stage de 6 mois dans une boîte de production avant d’intégrer le MS.

Qu’avez-vous fait après le MS ?

J’ai tout de suite trouvé un stage de 9 mois à la programmation de CANAL + grâce à Edouard Duprey, un ancien du MS, qui est un peu devenu mon « mentor ». J’étais initialement chargé d’y développer des outils informatiques pour essayer d’optimiser  la programmation. J’ai ensuite candidaté aux études d’audiences toujours pour le groupe CANAL. Pendant un an j’ai donc gratté des chiffres, ce qui m’a permis de mieux connaître ce dont j’allais parler plus tard puisqu’un poste s’est libéré à la programmation. J’y suis resté pendant 3 ans. J’ai notamment pu travailler avec l’équipe de la fiction au moment où elle cherchait à s’agrandir.  Ils ont eu envie d’essayer un profil différent, c’était une opportunité unique pour moi, même si ce saut n’était en théorie pas facile à faire. J’y suis maintenant depuis 4 ans.

Quelle est votre activité aujourd’hui ?

Je suis aujourd’hui chef de projet, je m’occupe du développement de fictions chez CANAL +. Je suis toute la création des fictions du début où je parle avec les auteurs, je suis le développement des scénarios, suis présent lors du tournage et ce jusqu’à la fin : au montage. Je vais aussi régulièrement à l’étranger pour nos coproductions internationales tournées en anglais comme Borgia. Mais, ce job consiste autant à s’entourer d’auteurs que de partenaires financiers et artistiques.

Que vous a apporté le MS Médias ?

D’abord, pragmatiquement le MS m’a permis de trouver un stage puisque avant mon CV partait directement à la direction informatique. C’est d’ailleurs ce qui m’était arrivé chez CANAL avant que j’intègre le MS. Ensuite, le MS a permis de réorienter mon profil vers le management des médias, ce qui a aussi participé à ce que je manage aujourd’hui la création. Je suis tout à coup devenu légitime pour y entrer, j’ai bénéficié du réseau que je n’avais pas du tout. Et puis j’ai adoré l’idée de rencontrer plein de professionnels du secteur qui vous racontent leurs expériences de l’intérieur, ça rend tout de suite les choses plus concrètes. Le MS permet enfin de démystifier le monde des médias et de comprendre qu’il faut y avoir une expertise.

Quel est votre meilleur souvenir du MS ?

C’est, sans aucun doute Bombay pour le voyage de fin d’études. J’ai trouvé ça cool de partir avec 20 personnes aux caractères affirmés à l’autre bout du monde, ça a bien sûr un peu clashé, mais on  a aussi beaucoup rigolé.

Etes-vous resté en contact avec vos anciens camarades de promo ?

Oui, certains d’entre eux sont même devenus des amis avec qui je continue à partir en vacances.

Ce qu’on peut vous souhaiter aujourd’hui ?

Qu’il y ait plus de monde qui fasse de la fiction télévisée en France, c’est un genre encore trop peu développé. C’est dommage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s