Julien Sibony

Depuis 5 ans, Julien Sibony enseigne aux étudiants, dans son cours d’écriture audiovisuelle, l’art de raconter des histoires.

Pouvez-vous expliquer rapidement l’importance d’un enseignement autour de l’analyse et de la rédaction de scénario dans un programme de management des médias ?

Mon cours porte sur l’art et la manière de raconter des histoires. Son objectif est de donner aux élèves un vocabulaire et une méthode pour comprendre, améliorer et peut-être écrire des récits.

Dans un premier temps, l’analyse d’œuvres diverses doit permettre aux élèves de repérer les invariants des histoires, les défis d’écriture de chaque  projet et d’apprécier la richesse de sens des récits.

Quant à l’atelier d’écriture, il ne s’agit pas tant d’écrire un scénario, impossible en si peu de temps, mais de se sensibiliser au processus créatif en tenant notamment compte de contraintes.

Si j’insiste sur la fiction audiovisuelle, les défis de dramaturgie me paraissent être présents dans toutes les branches de médias. Les enjeux demeurent les mêmes : captiver, émouvoir, instruire. J’espère donc que le cours n’intéresse pas que les apprentis scénaristes.

Qu’est ce qui, selon vous, a changé en 5 ans d’enseignement dans le MS Médias ?

Le principal changement pour mon cours est indéniablement la place grandissante prise par les séries TV dans la consommation de récits des étudiants. S’il y a 5 ans, Kubrick faisait encore l’unanimité, aujourd’hui c’est plutôt Breaking Bad.

Lors de mes premières années, je m’appuyais beaucoup sur les théoriciens du scénario (Mckee, Truby, Vogler etc ) en cours. Aujourd’hui, j’aiguille les élèves vers ces lectures aisément accessibles et nous réfléchissons ensemble devant des films ou des séries.

Plus anecdotique, les élèves sont désormais tous devant leur ordinateur. Cela signifie qu’ils peuvent en une seconde aller vérifier une de mes sources…ou, bien plus plausible, être sur Facebook pendant le cours !

Quel regard portez-vous sur les évolutions récentes du monde des médias ?

Je ne suis vraiment pas un spécialiste des problématiques de « contenants », je vais donc répondre sur les « contenus ».

Je suis particulièrement sensible à l’accélération permanente des rythmes de récits. Quel que soit le médium, il est très rare désormais d’avoir son temps. Certains récits font de cette contrainte leur force (Bref évidemment) mais  l’impérieuse loi du rythme, de peur que le spectateur décroche, me paraît la plupart du temps être un appauvrissement. Qui a la télévision peut encore parler trente secondes de suite ?

J’ai l’impression que nous assistons à la transformation d’à peu près tout en spectacle. Bien sûr, je sais que ce constat n’est pas franchement nouveau et qu’il fait de moi un jeune vieux réac mais j’assume !

Il me semble que les médias n’ont jamais autant assumé de laisser libre cours à nos mauvais penchants. Je constate ainsi une certaine banalisation d’une forme de cruauté. Que cela soit par le biais de chroniqueurs, des réseaux sociaux ou de programmes de télé-réalité, j’ai l’impression qu’on ne cesse jamais plus de ricaner.

Les journalistes aussi courent après le « buzz » et les petites phrases, abimant ainsi la complexité des choses et favorisant le manichéisme, degré zéro de l’intelligence.

Difficile de dire si les médias sont plus violents, cyniques ou superficiels parce que la société l’est devenue ou si c’est l’inverse. Il me semble toutefois que nous, journalistes, producteurs, diffuseurs, auteurs, avons une responsabilité supplémentaire devant le monde puisque nous prétendons à la fois en rendre compte et le façonner.

Les médias sont-ils toujours un secteur d’avenir ?

Pas autant que la gérontologie mais oui…évidemment. Les gens auront toujours besoin d’informations et de divertissements.

Pour les mutations à venir, je n’en sais rien mais quelque chose me dit que le prochain voyage du Mastère sera au Qatar…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s